1 2 3 4

You are here

REGLEMENTATION

Blanchiment dentaire : des produits mieux encadrés

0 Commentaires

Un arrêté publié dans le Journal officiel vient confirmer une décision de l'Agence du médicament qui a interdit ou limité les produits utilisés dans le blanchiment des dents en fonction de leur concentration en peroxyde d'hydrogène.

0 Commentaires

Le Conseil de l'Ordre va former un recours contre la décision de police sanitaire de l'Agence du médicament (ANSM), publiée le 9 août au Journal officn (lire IDn° 28/29). L'Agence y rappelle l'interdiction de toute vente, utilisatio et mise sur le marché de produits à plus de 6 % de peroxyde d'hydrogène désormais classifiés en produits cosmétiques et non pius en dispositifs méd eaux.

BLANCHIMENT: 

Saisie par des sociétés d'éclaircissement
dentaire, l'Autorité de la concurrence estime
que les représentants de la profession dentaire,
au premier rang desquels l'Ordre, n'ont pas contrevenu au Code de commerce.

BLANCHIMENT: 

Selon les dernières recommandations du Conseil de l'Ordre 6% est la dose maximum de peroxyde d'hydrogène
Désormais, les produits d'éclaircissement dentaires utilisés par les chirurgiens-dentistes ne devront pas contenir un pourcentage de peroxyde d'hydrogène présent ou dégagé supérieur à 6 %.

BLANCHIMENT: 

DUBLIN, Irlande : L'Association dentaire irlandaise (IDA) informe les patients des risques de nombreux produits de blanchiment des dents. La mise en garde coïncide avec de nouveaux dispositifs mis en place par la Commission européenne pour réglementer l'utilisation du peroxyde d'hydrogène, produit chimique utilisé dans le blanchiment dentaire.

BLANCHIMENT: 

BRUXELLES, Belgique : Le Conseil de l'Union européenne a adopté une directive modifiée sur les produits de blanchiment des dents. La directive établit des règles différenciées en fonction du niveau de peroxyde d'hydrogène en conformité avec les conseils du Comité scientifique européen sur la sécurité des consommateurs.

BLANCHIMENT: 

La Confédération Nationale des Syndicats Dentaires (CNSD) salue l’adoption hier par le Conseil de l'Union européenne de la directive qui réglemente l’utilisation des produits d’éclaircissement dentaire au niveau européen. Cette directive vise non seulement à reconnaitre l’expertise du chirurgien-dentiste dans l’utilisation de ces produits et contribue également à accroitre la sécurité des patients. Une décision
que défendait la CNSD au niveau européen avec insistance!

Est-ce la fin des Bars à Sourire ?

BLANCHIMENT: 

Un article de Dentiste.be. Pour rappel, le principe d’un « Bar à Sourire » est de vendre un produit de blanchiment à un client, client qui va appliquer lui-même ce produit dans sa bouche avant même d’avoir quitté cette boutique.
Le personnel de ces établissements sait très bien qu’il ne peut mettre les doigts dans la bouche du client, sous peine d’être accusé d’exercice illégal de l’art dentaire.

BLANCHIMENT: 

Un article de Dentiste.be. Ce fut le sujet d’actualité cet été. Comme nous vous l’avions annoncé, des décisions devaient être prises au niveau européen afin de clarifier le statut des produits de blanchiment dentaire.
Le Conseil européen a pris une Directive le 20 septembre 2011 référencée 2011/84/UE. Elle a fait l’objet d’une publication au Journal officiel du 29 octobre 2011. Vous pouvez la lire ici >>>.

BLANCHIMENT: 

Le Conseil national de l’Ordre a alerté la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) et la Direction générale de la santé (DGS) sur les risques sanitaires que peuvent constituer les pratiques d’éclaircissements dentaires des « bars à sourire ».

Pages

Subscribe to RSS - REGLEMENTATION