1 2 3 4

You are here

Conseils pour l'utilisation des kits et produits de blanchiment dentaires

0 Commentaires

BLANCHIMENT: 

Les études cliniques actuelles indiquent que les produits de blanchiment dentaire à domicile ne sont pas dangereux uniquement lorsqu’ils sont utilisés conformément aux instructions et lorsqu'ils respectent les normes en vigueurs.
Les dentifrices contenant de petites quantités de peroxyde d’hydrogène n’ont pas plus d’effets secondaires que les dentifrices normaux.
Quant les produits de blanchiment contenant de plus grandes quantités de peroxyde d’hydrogène, les deux effets secondaires les plus courants sont une irritation de la bouche et une sensibilité accrue des dents aux écarts de température. Ces deux effets sont temporaires.
Le peroxyde d’hydrogène passe facilement à travers l’émail dentaire. Selon la plupart des études existantes, le blanchiment n’abîme pas l’émail car il est censé agir sur les protéines de l'émail uniquement. Cependant, quelques études ont signalé que le blanchiment pouvait abîmer la surface de la dent, rendant l’émail plus poreux et entraînant l’apparition d’entailles, de stries et une perte de minéraux bien que cet effet s'estompe avec le temps en raison d'une reminéralisation par les sels minéraux contenu dans la salive sous forme ionique.
Après avoir traversé l’émail, le peroxyde d’hydrogène passe dans la dentine et la pulpe dentaire. Dans certains cas, les agents blanchissants provoquent des inflammations mineures de la pulpe. En règle générale, toutefois, le blanchiment des dents ne semble pas abîmer la pulpe des dents saines, probablement parce que les niveaux de peroxyde d’hydrogène utilisés sont trop faibles pour entraîner des dommages. Plus en anglais…
Le blanchiment des dents ne modifie généralement pas la couleur des plombages et autres restaurations dentaires. Il n’endommage ni la porcelaine, ni autres céramiques, ni l’or dentaire. Cependant, il peut légèrement nuire aux restaurations à base de matériaux composites, de ciments et d’amalgames dentaires.
Que faut-il prendre en considération avant d'utilsier un kit ? Il convient de consulter un dentiste avant un blanchiment des dents au-delà de 0,1 % de peroxyde d’hydrogène, car alors, le blanchiment des dents n’est plus considéré comme une simple procédure cosmétique. En général, plus la quantité de peroxyde est grande, plus le pouvoir blanchissant est élevé.
Selon leur teneur en peroxyde, les kits de blanchiment des dents sont soit vendus librement dans le commerce pour un usage domestique, soit délivrés par les dentistes pour un usage domestique, soit appliqués exclusivement par les dentistes dans leur cabinet. Si vous choisisez un produit vous-même, vérifiez qu’il a le marquage CE.
Si vous recherchez l’efficacité, alors optez pour un blanchiment au fauteuil (le plus souvent une séance suffit). Cette séance peut éventuellement être suivie par une technique de blanchiment ambulatoire.
Au sein de l’Union européenne, les produits d’hygiène buccodentaire ne peuvent être vendus librement que s’ils ne contiennent pas plus de 0,1 % de peroxyde d’hydrogène Tandis qu’aux États-Unis, les produits de blanchiment sont vendus à des concentrations plus élevées.
En Europe, les solutions contenant de 5 à 20 % de peroxyde d’hydrogène doivent être étiquetées comme nocives vu le risque d’irritation des yeux et de la peau.
Il est également important que les dentistes diagnostiquent la cause des colorations, évaluent si celles-ci peuvent être enlevées ou non, vérifient si les patients ont un quelconque autre problème de santé buccodentaire et conseillent les patients sur la meilleure façon de traiter ce problème esthétique.
Comme mentionné précédemment, les traitements de blanchiment des dents entraînent couramment une sensibilité accrue des dents et une irritation de la bouche. Ces effets secondaires disparaissent généralement après quelques jours. La surface des plombages et d’autres restaurations peut être endommagée.
-La première chose à faire est de vérifier la concentration en peroxyde d'hydrogène susceptible pour des concentration élevées > 6 % de causer des brulures superficielles au niveau buccal.
La concentration de peroxyde d’hydrogène sur les gencives baisse rapidement pendant le traitement La quantité de peroxyde d’hydrogène libérée dans la salive au cours d’un traitement de blanchiment des dents dépend surtout du type de produit utilisé et de sa teneur en peroxyde d’hydrogène, et seulement partiellement de la quantité de salive produite. Toutefois, lors d’un traitement de blanchiment des dents, la concentration de peroxyde d’hydrogène sur les gencives et dans la salive chute rapidement parce que le peroxyde d’hydrogène se décompose rapidement. On estime qu’un utilisateur de produits de blanchiment des dents avale jusqu’à 25 % du peroxyde d’hydrogène appliqué.
Il importe également de suivre le mode d’emploi qui figure sur le produit et d’être attentif aux mises en garde.
-L'origine, les références et la composition du produit doivent être clairement établi et l'on évitera par exemple les kits bas de gammes en vente sur certains sites internet dont bien souvent on ne peut connaitre l'origine précise mais dont le prix accrocheurs ne laissent rien présager de bon sur la qualité du produit...
Dans tous les cas n’utilisez pas de produit contenant de la glycérine dont le but est d’accélérer le processus de blanchiment car elle entraîne une augmentation de la sensibilté et, pendant ou immédiatement après le traitement n’utilisez pas de bain de bouche en solution alcoolique car l’alcool peut être antagonique à l’effet blanchissant.
-On ne doit pas utiliser le produit pendant plus de 14 jours sans la supervision d’un dentiste.
Les produits de blanchiment sont réputés entraîner une sensibilité dentaire chez certaines personnes, mais l’effet est généralement temporaire.

Comment réduire les risques ?
- Assurez-vous de lire et de suivre le mode d’emploi qui figure sur l’étiquette du produit.
- N’utilisez pas un produit de blanchiment dentaire pendant
plus de 14 jours sans avoir consulté un dentiste.
- Si vous ressentez une sensibilité dentaire, vous pouvez essayer
l’une des solutions suivantes, à commencer par la première.
- Diminuer de moitié la durée d’utilisation recommandée. Par exemple, appliquer le produit pendant 30 minutes au lieu de 60.
- Cesser d’utiliser le produit pendant deux ou trois jours, et reprendre le traitement.
- Cesser d’utiliser le produit et consulter un dentiste.
- Si vous avez éprouvé des problèmes ou infections dentaires ou venez de subir des travaux dentaires, ou si vous souffrez déjà de sensibilité dentaire, parlez-en à votre dentiste avant d’entreprendre un traitement de blanchiment.
- Si vous êtes enceinte, présentez une affection buccale ou gingivale, ou si vos dents sont décolorées par des médicaments,
vous ne devriez pas utiliser de produits de blanchiment dentaire.