1 2 3 4

You are here

Effet de différentes techniques de blanchiment sur la microdureté de surface d'émail

0 Commentaires

BLANCHIMENT: 

Les techniques conservatrices pour le traitement des coloration de l'émail incluent le blanchiment au cabinet dentaire avec du peroxyde d'hydrogène à 35% activé par la chaleur
, le blanchiment par port de gouttières de nuit avec du peroxyde de carbamide à 10%, et la microabrasion d'émail avec de l'acide chlorhydrique à 18%.
Dans cette étude*, ces techniques de blanchiment ont été exécutées sur 30 dents extraites pour évaluer leurs effets sur la microdureté des surfaces d'émail. Des mesures de microdureté de surface d'émail ont été effectuées successivement à 0, 24, 48, et 72 heures et 1 semaine après traitement. Les tests comparatifs ont été réalisés statistiquement.
Résultats : Aucun changement n'a été trouvé sur des échantillons traités avec du peroxyde de carbamide. Il y avait une diminution significative de la microdureté extérieure de l'émail après 0 et 24 heures lorsque les échantillons ont été traités à l'acide chlorhydrique à 18% ou avec du peroxyde d'hydrogène à 35%. Cependant, après 72 heures, on a observé un retour à une dureté normale significative dans ces groupes. Conclusion : Selon les résultats, excepté le blanchiment essentiel de Nightguard, toutes autres techniques ont ramolli la surface d'émail. (Quintessence 2007 interne ; 38 : 358.e201-205)

Dans le traitement par peroxyde d'hydrogène à 35% un ramolissement de la dureté de l'émail dans les 2 premiers jours a été constaté et pourrait être du à l'utilisation d'acide phosphorique à 37% utlisé pour facilité la diffusion du peroxyde d'hydrogène et non pas du au peroxyde d'hydrogène lui même qui est alkalin.

Dans le traitement par microabrasion à l'acide chlorydrique à 18%, un ramolissement de 85% a aussi été observé jsuqu'au 3ème jours. Un auteur (Nakajima (1)) a montré que le prétraitement en fluoration a accéléré le retour de la dureté normale. Berge et Donly (2) recommandent également l'application d'une solution topique de gel de fluorure pendant 4 min ou de mousse de fluorure pendant 1 minutes.

Dans le traitement par gouttière de nuit, des auteurs ont montré que le réaccroissement de la dureté était de 12,3 % après un ramolissement initial consécutif au traitement de 6,% soit approximativement le double. Cela peut suggérer que par cette technique la capacité de reminéralisation de l'émail blanchit avec du peroxyde de carbamide à 10% est élevé et que donc cela réduit le risque de carie. Cela confirme l'étude de Basting et al (3)
Cette méthode a donc l'avantage de ne pas provoqué de réduction de la microdureté de l'émail dans la période des 2 jours qui suit le traitement.

Ces résultats confirment que le traitement de blanchiment par port de gouttières nocturne est la méthode qui est la moins aggressive pour l'émail.

Source :
* Effect of different bleaching techniques on enamel surface microdureté
Hasmet Ulukapi, PhD (Quintessence International
April 2007 Volume 38 , Issue 4)

référence
1 Nakajima Effect of fluoride on rehardening of artificial softened bovine enamel. Bulledtin of kanagawa Dental College 1993 21:16 -2

2 Berge et Donly : The enamel surface anc enamel microabrasion. (Enamel microabrasion Chicagi : quintessence publishing 1991 : 55 - 60)

3 Basting et al The effect of 10% carbamide peroxyde bleaching materia on microhardness of sound and demineralized enamel and dentin in Situ Oper Dent 2001 (26:24-30)