1 2 3 4

You are here

Etude comprative sur le blanchiment au laser

0 Commentaires

Le but de cette étude était d'évaluer objectivement et de comparer l'efficacité clinique d'un système de blanchiment au cabinet dentaire à l'aide d'un produit composé de dioxyde de titane imprégnés d'un gel blanchissant utilisé conjointement avec un laser à diode 810 nm par opposition à un système de blanchiment au fauteuil conventionnel. L'étude a été menée dans le département de Prothèse du PMS College en sciences dentaires de Vattapara. L'étude est une étude observationnelle de conception expérimentale.
Matériels et méthodes : dix sujets ont été sélectionnés selon les critères d'inclusion et d'exclusion. Des gouttières en résine ont été appliquées sur les gencives et les dents ont été isolées. Un gel de blanchiment Opalescence boost a été appliqué sur deux quadrant de chaque patient, un avec le dioxyde de titane et exposé à un laser à diode 810 nm (GaAlAs) et l'autre quadrant avec une méthode conventionnel de blanchiment au fauteuil en utilisant le même agent éclaircissant. Une comparaison et évaluation du degré de blanchiment entre les deux hémiarcades a été fait à l'aide d'un teintier Vita. L'hypersensibilité dentinaire était évaluée au moyen de la stimulation de l'air. Un Test Non paramétrique (test de Wilcoxon signed), a été utilisé pour comparer l'effet des blanchiment laser et conventionnel en fonction du score visuel analogiques score (EVA). Afin de comparer le test de McNemar de différence de teinte a été utilisé. Résultats : une valeur statistiquement significative, Z = 2.831 a été obtenu qui s'est avéré que blanchiment au laser était significativement plus rapide par rapport à la méthode classiques d'éclaircissement au fauteuil.
Par contre le Test de McNemar obtenu une valeur de P 1, a montré qu'il n'y a absolument aucune différence dans la luminosité finale obtenue par laser de blanchiment et conventionnelle de blanchiment au fauteuil.
Conclusions : L'énergie Laser est capable d'effectuer des changements physico-chimiques au niveau de l'émail qui se manifeste par des changements au sein de cristaux d'hydroxyapatite cristallines et par l'enlèvement de matière organique ou le carbonate dans les zones intercristalline. Ces modifications protègent également contre les effets néfastes en raison de la vaste pénétration d'hydroxyapatite. La diode laser 810 nm s'est avéré avoir effectué ces modifications dans les paramètres de blanchiment.

Muruppel Alex Mathews, Rajeev Milen Mariam, S Sudeep, N DineshJournal of Dental Lasers 2013 7(2):54-58Aims and O

BLANCHIMENT: