1 2 3 4

You are here

Prudence avec les kits !

0 Commentaires

Hommes et femmes veulent désormais avoir les dents blanches mais cela dépend des facteurs génétiques. Posséder des dents d’une blancheur immaculée, c’est le dernier fantasme esthétique. Une nouvelle obsession collective qui touche les femmes, mais aussi les hommes, et pas que les plus jeunes. Cette tendance s’affirme d’abord dans les cabinets dentaires, où l’on vient aussi pour avoir un beau sourire. Cette vogue explique aussi la faveur dont jouissent les kits de blanchiment en vente libre.

L’action de ces produits dépend d’abord de la nature de la coloration dentaire. C’est d’abord la génétique qui donne le blanc plus ou moins éclatant de nos dents. Interviennent aussi des facteurs externes comme la consommation de café, de thé, de vin et surtout de tabac, qui provoque un dépôt de colorant sur l’émail.

Il existe aussi des colorations d’origine interne, dues à certains antibiotiques comme les tétracyclines, ou à un excès de fluor. Plus lourdes, elles touchent l’émail et la dentine. Enfin, avec l’âge, les dents vieillissent aussi et jaunissent.

Le principe blanchissant des kits repose sur le peroxyde d’hydrogène, plus connu sous le nom d’eau oxygénée, ou sur le peroxyde de carbamide, qui est un précurseur d’eau oxygénée, et qui se compose d’un tiers de peroxyde d’hydrogène et de deux tiers d’urée.

Ces principes actifs sont les mêmes que ceux qu’utilisent les dentistes, mais dans les produits pour blanchiment à domicile, les concentrations sont moins élevées. Plus le produit est concentré en substances oxygénantes, plus il est actif, mais plus il est agressif aussi. Et c’est l’un des problèmes que posent les kits. Il ne faut les utiliser que sur les dents saines. La moindre fêlure, une carie, un traitement de restauration qui n’est plus étanche, et c’est la voie ouverte vers la pulpe, avec le risque de détérioration de la dent. Il faut savoir, par ailleurs, que ces produits n’agissent que sur les dents naturelles, pas sur les prothèses ni sur les obturations. L’usage de produits oxygénés provoque des effets secondaires importants : hypersensibilité au chaud ou au froid, picotement des gencives, irritation de l’intérieur des lèvres. Autant dire qu’il est vivement conseillé, avant d’entreprendre un traitement blanchissant à la maison, de consulter son dentiste !

Plein les dents

Une dent se compose de la couronne et de la racine. L’émail, structure minéralisée, protège la couronne, en particulier la dentine, qui donne la couleur ivoire. Le cément, tissu minéralisé, recouvre la surface externe de la racine. La pulpe, au centre, comporte des cellules, des vaisseaux sanguins et des nerfs.

Une dent peut être fragilisée de plusieurs façons :

■ La couche de l’émail peut être moins épaisse ou fissurée, ce qui facilite la pénétration des bactéries ou de produits chimiques vers la dentine et la pulpe. Une lésion carieuse peut s’installer, ou une mortification pulpaire.

■ Au niveau du collet, la dentine peut être mise à nu par des anomalies anatomiques, l’émail ne joint pas le cément, par les lésions carieuses ou par une usure des tissus de recouvrement.

■ La jonction gencive-dent peut se déplacer vers l’apex. Il se forme une poche parodontale, le cément devient accessible et se fragilise sous l’action d’agents chimiques.

Les trousses de blanchiment des dents à domicile sont semblables à celles qu'utiliserait un dentiste, sauf que la concentration de l'ingrédient actif est inférieure à celle d'un produit appliqué en cabinet. Dans ce dernier cas, des concentrations plus élevées sont autorisées parce que le produit est employé par quelqu'un qui en maîtrise parfaitement l'application, qui comprend le mécanisme d'action du produit et qui peut expliquer au consommateur comment l'utiliser en toute sécurité à domicile et le conseiller directement en cas de réaction indésirable.

Le fonctionnement des produits blanchissants
Les systèmes de blanchiment des dents utilisent comme ingrédients actifs du peroxyde ou des composés peroxydants. La plupart sont à base de peroxyde d'hydrogène, de peroxyde de carbamide ou de peroxyde d'urée. Ces deux dernières substances sont plus couramment employées, et sont environ trois fois moins puissantes que le peroxyde d'hydrogène proprement dit.

En général, plus la concentration de peroxyde est élevée, plus l'effet de blanchiment est important. Les formulations diffèrent selon le mode d'application du produit : pinceau, autocollant ou gouttière. Certains produits sont appliqués pendant 30 minutes, deux fois par jour; d'autres, toute la nuit.

Selon la puissance du produit blanchissant, le peroxyde agit sur la surface de la dent ainsi que sur la couche du dessous, la dentine. Il ne pénètre pas assez profondément pour atteindre la pulpe (la partie intérieure de la dent).

Les produits de blanchiment n'agiront que sur les dents naturelles, pas sur les chapes, ni sur les couronnes, les facettes, les obturations ou les dentiers. Les résultats ne sont pas permanents; ils durent environ six mois. L'intervalle entre les traitements ne devrait pas être inférieur à six mois.

Risques pour la santé liés à l'utilisation de trousses de blanchiment des dents à domicile
Les études cliniques actuelles indiquent que les produits de blanchiment des dents à domicile ne sont pas dangereux lorsqu'ils sont utilisés conformément aux instructions. D'après les renseignements scientifiques que l'on possède, les possibles effets indésirables des produits sur la structure de la dent ou la solidité de l'émail ne soulèvent aucune inquiétude.

Il importe toutefois de suivre le mode d'emploi qui figure sur le produit et d'être attentif aux mises en garde. On ne doit pas utiliser le produit pendant plus de 14 jours sans la supervision d'un dentiste.

Les produits de blanchiment sont réputés pour entraîner une sensibilité dentaire chez certaines personnes, mais l'effet est généralement temporaire.

Réduire vos risques
-Assurez-vous de lire et de suivre le mode d'emploi qui figure sur l'étiquette du produit.
-N'utilisez pas un produit de blanchiment des dents pendant plus de 14 jours sans avoir consulté un dentiste.
-Si vous ressentez une sensibilité dentaire, vous pouvez essayer l'une des solutions suivantes, à commencer par la première.
-Diminuer de moitié la durée d'utilisation recommandée. Par exemple, appliquer le produit pendant 30 minutes au lieu de 60 minutes.
-Cesser d'utiliser le produit pendant deux ou trois jours, et reprendre le traitement.
-Cesser d'utiliser le produit et consulter un dentiste.
-Si vous avez éprouvé des problèmes ou infections dentaires ou venez de subir des travaux dentaires, ou si vous souffrez déjà de sensibilité dentaire, parlez-en à votre dentiste avant d'entreprendre un traitement de blanchiment.
-Si vous êtes enceinte, présentez une affection buccale ou gingivale, ou si vos dents sont décolorées par des médicaments, vous ne devriez pas utiliser de produits de blanchiment dentaire.