1 2 3 4

You are here

L’éclaircissement dentaire : un acte réservé aux seuls chirurgiens dentistes

BLANCHIMENT: 

La Confédération Nationale des Syndicats Dentaires (CNSD) salue l’adoption hier par le Conseil de l'Union européenne de la directive qui réglemente l’utilisation des produits d’éclaircissement dentaire au niveau européen. Cette directive vise non seulement à reconnaitre l’expertise du chirurgien-dentiste dans l’utilisation de ces produits et contribue également à accroitre la sécurité des patients. Une décision
que défendait la CNSD au niveau européen avec insistance!
Jusqu'à présent, la concentration maximale autorisée de peroxyde d'hydrogène, principe actif de l’éclaircissement, dans les produits d'hygiène buccale, était limitée à 0,1%. Mais dans la pratique, les
produits contenant des niveaux élevés de peroxyde d'hydrogène étaient de plus en plus souvent utilisés par
des non professionnels, faisant courir des risques aux consommateurs.
Selon la décision du Conseil de la Commission Européenne, pour les produits d’éclaircissement des dents contenant entre 0,1% et 6%, un examen clinique et le premier traitement par un chirurgien-dentiste seront
nécessaires, pour garantir l'absence de facteurs de risque ou de pathologies orales ; après quoi le patient
sera en mesure de poursuivre le traitement seul. L'utilisation de ces produits par des mineurs de moins de 18 ans ne sera pas autorisée. Les produits d’éclaircissement contenant plus de 6% de peroxyde
d'hydrogène continueront à être interdits.
Les produits contenant jusqu'à 0,1% de peroxyde d'hydrogène continueront à être en vente libre pour les
consommateurs.
Les États membres auront 12 mois pour transposer la directive dans leur législation nationale après sa
publication au Journal officiel de l'Union européenne.
La CNSD se félicite de cette décision à laquelle elle a largement contribué au sein du Conseil
Européen des Chirurgiens-dentistes, organisation représentative auprès des instances
européennes. Cette directive renforcera la sécurité des patients en leur permettant l’accès à ces
traitements par des professionnels de santé dûment formés et qualifiés.

http://www.cnsd.fr/images/PDF/cnsd/CP/2011.08.23.cp%20cnsd%20eclaircisse...