1 2 3 4

You are here

Résorption cervicale externe : comment contrôler les risques ?

BLANCHIMENT: 

Dans la revue CDF 5-12 Juin 2008, Pascal Montjotin nous explique comment éviter les résorption cervicales externe lors du procédé de blanchiment interne.

Le procédé d'éclaircissement serait responsable de 3,9% des Résorbption Cervicale Externes (Rollan C. 2005) Elles sont une résorption rodiculaire progressive, asymptomatique, d'origine inflammatoire, située au dessous de l'attache épitheliale.
Elles sont détectées de manière fortuite lors de clichés radiographiques

II a été émis différentes hypothèses :
• Réaction antigène-anticorps, réaction de type auto-immune

• Induction par l'agent d'éclaircissement

la diffusion d'H2O2 dans le parodonte à travers les tubuli dentinaires entraînerait une modification du PH induisant une réaction inflammatoire locale
• Réaction bactérienne : la diffusion d'H2O2 initierait une inflammation du parodonte occrue par une colonisation bactérienne provenant des canaux ou des défauts osseux
• Induction des cellules précurseurs des odontoclastes par H2O2 dans le prodonte à travers les tubulis
Facteurs favorisants :

• L'âge du patient lors du traitement endodontique (
• L'existence de traumotismes dentaires, de traitement d'ODF

• L'anatomie de la jonction émail-cément
l'exposition dentinaire semble être un facteur nécessaire mais non suffisant pour entraîner à lui seul une résorption
• Le traitement endodontique

- L'emploi H2O2 à forte concentration favoriserait la pénétration bactérienne à travers les tubuli dentinaires (13)
- L'utilisation d'une forte concentration de NaOCl diminuerait l'intégrité des parois coronaires, ce qui favoriserait le pouvoir irritant des agents d'éclaircissemen. Une concentration de NaOCl a 2,5% serait à privilégier.
- L'utilisation de l'EDTA conduirait à un dégagement plus important de radicaux toxiques tors de t'éclaircissement (solution à concentration EDTA > 17 %)
- Le matériau d'isolement entre l'agent d'éclaircissement et d'obturation du système canalaire doit être d'une épaisseur de 2mm minimum afin d'éviter toute diffusion d'H2O2 dans la région apicale
• Le type de produit utilisé

- H202 seul constitue un facteur local important dons la différenciation des celules ostéoclastiques
- Le peroxyde d'hydrogène à 30 % mélangé à du perborate de sodium (sous torme de trihydrate) augmente la perméabilité dentinaire - Le perborate de sodiu mélangé à de l'eau n'augmente pas cette perméabilité dentinaire.
De plus, ce mélange a un effet inhibiteur sur l'adhésion des macrophages qui interviennent lors de la première phase du processus inflammatoire
Pour le traitement d'éclaircissement interne on choisira le mélange perborate de sodium et eau plutôt que le perborate de sodium et peroxyde d'hydrogène qui pourrait induire des résorptions cervicales externes.

• Le type de technique employée

La technique thermo-catalytique favorise les RCE La chaleur, favorisant la diffusion moléculaire, augmenterait la diffusion d'H2O2 ainsi que la production des radicaux hydroxyles dégradant le tissu conjonctif