1 2 3 4

You are here

Le blanchiment dentaire moderne : comment tout a commencé

0 Commentaires

BLANCHIMENT: 

Depuis plus de 80 ans la documentation existe sur l'utilisation dentaire du peroxyde d'hydrogène, l'ingrédient de base dans tous les produits de blanchiment dentaire. Initialement, le peroxyde d'hydrogène était utilisé pour le traitement parodontal et la guérison des lésions, parce qu'il était prouvé que le peroxyde d'hydrogène peut prévenir et retarder la colonisation et la multiplication des bactéries anaérobiques.

En 1966, Schneider et al.4 documentaient l'utilisation d'une bande gingivale contenant du peroxyde pour application de peroxyde dans le traitement des tissus parodontaux. Très vite on observa, par accident, un effet secondaire - le peroxyde actuellement blanchissait les dents.

Plus tard, un pédodontiste, le Dr Jerry Wagner, utilisa Proxigel dans des gouttières confectionnées sur mesure spécialement pour le blanchiment des dents. Celles-ci étaient des antiseptiques oraux contenant 10% de peroxyde de carbamide approuvés par la FDA.1 Le concept du blanchiment dentaire venait de naître.

En mars 1989, les Drs Harald Heymann et Van Haywood introduisaient le concept d'emploi d'un protecteur buccal de blanchiment contenant un gel visqueux renfermant un agent d'épaississement (Carbopol), qui allouait un temps d'activation plus élevé et une meilleure rétention de la gouttière.

En 1989, le Dr Dan Fischer, qui créa Opalescence peroxyde de carbamide (UltraDent) recevait un brevet pour la création d'une formule de gel de blanchiment épais et adhérant qui est encore le principe de base employé dans la plupart des gels de nuit sur le marché actuel. Ce fut le premier système de blanchiment approuvé par l'Association Dentaire Américaine. Ce produit fut développé avec une grande concentration d'eau pour minimiser la sensibilité dentaire, conserver un pH neutre et appliquer une viscosité thixotropique pour demeurer dans la gouttière. Il fut conçu pour libérer une quantité soutenue de peroxyde d'hydrogène.