1 2 3 4

You are here

Blanchiment dentaire, quelles contre-indications ?

BLANCHIMENT: 


Chez les patients présentant une usure dentaire accentuée, (émail altéré par abrasion), les effets des principes actifs peuvent entraîner des risques au niveau biologique, et notamment au plan « pulpaire ».
Lorsque les collets sont très fortement dénudés, le principe actif peut traverser facilement la barrière de dentine pour atteindre la pulpe, c’est-à-dire atteindre le système vasculo - nerveux qui irrigue la dent. Là encore les risques sont élevés au niveau pulpaire.
Enfin, lorsque un patient présente de nombreuses restaurations (composites, amalgames ou autres) mal adaptées et présentant des défauts d’étanchéité majeurs, il est alors nécessaire de reprendre leur adaptation, et de programmer leur réfection après éclaircissement. Le patient doit en être bien entendu averti avant le début de son traitement.